Djérassem Bémadjiel, un génie tchadien de l'invention déniché !

14/12/2011 11:15

 

Au Tchad, certaines merveilles passent inaperçues. Voilà un jeune ingénieur qui fait des découvertes intéressantes, reconnues par ses pairs nationaux et internationaux, mais qui demeure inconnu du grand public tchadien. Du 18 au 22 avril 2012 se tiendra le 40è Salon International des Inventions de Génève (Suisse), le plus important marché de licences au monde. Or, cette année, lors du 39è Salon international, un jeune tchadien a crée la surprise. Une surprise, à la fois, dans l'histoire de l'Afrique, et depuis l'existence du Salon International des Inventions de Génève. Djérassem Le Bémadjiel, géologue de son État, a été fortemenmt recompensé en remportant trois prestigieux prix. D'abord, il a gagné la médaille d'or du Salon, il a obtenu un prix spécial du jury avec félicitations. Enfin, un prix du ministère russe de l'induistrie. Il a marqué très positivement l'esprit des participants du 39è Salon venus de 45 pays. Il y a eu en tout  785 expositions. Parmi les exposants, figurent, entre autres, les universités et les entrprises. 650 journalistes ont couvert l'événement et 60 000 personnes ont visité le salon. Vivement que la prochaine édition se tienne.

L'expert en simulation et production des puits de pétrole n'est pas à ses premiers prix. Déjà en 2009, le géologue tchadien a fait grande sensation lors de la 6è édition du Salon Africain de l'Invention et de l'Innovation Technologique (SAIIT) au Mali.  À Bamako, il a décroché le premier meilleur prix du SIIAT, une médaille d'or et un diplôme de l'Organisation Mondiale de la Proprièté Intellectuelle (OMPI). Le SAIIT est un événement biannuel organisé par l'Organisation Africaine pour la Proprièté Intellectuelle (OAPI) [http://www.oapi.int/]. Tout en célébrant la créativité et l'invention, l'OAPI offre à travers ce salon africain, un cadre d'échange et de rencontre entre les inventeurs, les opérateurs économiques et les institutions de financement. L'édition 2011 du SAIIT qui devait se tenir à Nouakchott, la capitale mauritanienne, a été reportée.

Enfin, le jeune prodige tchadien oeuvre dans le domaine de l'énergie. Il a inventé un système d'énergie interne à une machine sans apport d'énergie externe. Parallèlelement à ses travaux d'inventeur, Djérassem Bémadjiel agit également comme salarié d'une entreprise au Tchad. Nous vous invitons à découvrir l'explication de sa théorie dans une interview accordée au quotidien tchadien La voixhttp://www.lavoixdutchad.com/index.php?sv=53&aid=1612

Bonne lecture.

.